Combattons ensemble pour la famille, pour la liberté, pour le pays et pour Dieu


Commentaires (0)

Publié le lundi 2 avril 2018

Catégorie : Actualité du monde

Nombre de consultations : 151

Dans son discours à Varsovie en juillet 2017, M. Trump évoquait la menace terroriste et l'islamisme radical, et expliquait que l'Europe doit se demander si elle a « la volonté de survivre ».

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

De visite en Pologne, le président américain s'est exprimé devant des officiels et des citoyens polonais réunis sur la place Krasinski de Varsovie où un monument commémore l'insurrection de Varsovie de 1944 contre les nazis.

Extraits :

« La question fondamentale de notre temps est de savoir si l'Occident [l'Europe] a la volonté de survivre.

Nous pouvons avoir la plus importante économie et les armes les plus mortelles n'importe où dans le monde, mais si nous n'avons pas de noyaux familiaux solides, et des valeurs solides, nous deviendrons faibles et nous ne survivrons pas…

Tant que nous connaîtrons notre histoire, nous saurons comment construire notre futur.

Ce sont les peuples, pas les puissants, qui ont toujours été la pierre angulaire de la liberté et de la défense.

Nous combattons dur contre le terrorisme islamique radical, et nous vaincrons. Nous ne pouvons pas accepter ceux qui rejettent nos valeurs.

Et si nous échouons à protéger nos valeurs, notre héritage, il n'existera plus. Donc nous ne pouvons pas échouer.

Alors que nous recevrons toujours de nouveaux citoyens [migrants] qui partagent nos valeurs et qui aiment notre peuple, nos frontières seront toujours fermées au terrorisme et à l'extrémisme.

Nos peuples n'ont pas gagné la liberté, n'ont pas survécu à l'horreur, n'ont pas écrasé le mal, pour maintenant perdre leur liberté par manque de fierté et de confiance dans nos valeurs. Nous ne reculerons pas, nous ne reculerons jamais. »

« Le monde n'a jamais connu de communauté comme les nôtres. Nous récompensons la réussite des gens brillants, sommes à la recherche de l'excellence, et nous respectons la valeur du travail qui honore Dieu.

Nous écrivons des symphonies, nous innovons, nous honorons nos anciens héros et célébrons nos traditions et coutumes ancestrales, et cherchons toujours à explorer et découvrir de nouveaux horizons.

Et nous sommes attachés à la liberté d'expression et l'autonomie des femmes.

Par-dessus tout, nous attachons de la valeur à chaque vie humaine, et au droit de vivre en liberté.

Nos adversaires sont condamnés à perdre parce que nous n'oublierons jamais qui nous sommes, et si nous n'oublions jamais qui nous sommes, nous ne pouvons pas être battus »

« De chaque côté de l'Atlantique, nous souffrons aussi de la bureaucratie, qui entrave les valeurs d'indépendance et de liberté. Ces forces complices sont également vouées à l'échec.

Le peuple d'Amérique, d'Europe et de Pologne dit toujours : ‘nous voulons Dieu'.

Combattons ensemble pour la famille, pour la liberté, pour le pays et pour Dieu. »

Conclusion

Les pays d'Europe occidentale avaient espéré isoler M. Trump après son rejet de l'accord de Paris sur le changement climatique, mais leurs efforts ont totalement échoué.

Les médias ont tout fait pour diaboliser le président américain, et au fur et à mesure que ses décisions prennent forme et que les résultats s'imposent, cela aussi changera, à commencer par ceux qui résistent le mieux au lavage de cerveau des médias traditionnels et viennent sur internet trouver une information honnête.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

« Et quand vint ce jour du 2 juin 1979, un million de Polonais se sont rassemblés place de la Victoire pour leur première messe avec leur pape polonais, ce jour-là, tous les communistes à Varsovie ont dû savoir que leur système oppressif allait bientôt s'effondrer. Ils ont dû le savoir au moment même du sermon du pape Jean-Paul II quand un million d'hommes, de femmes et d'enfants polonais ont élevé la voix en une seule prière. Un million de Polonais qui ne demandaient pas la richesse. Ils ne demandaient pas un privilège. Au lieu de cela, un million de Polonais scandaient ces trois simples mots : « Nous voulons Dieu ! »

(...)

Et aujourd'hui comme toujours, la Pologne est dans notre coeur, et son peuple est dans ce combat. Tout comme la Pologne ne pouvait pas être brisée, je déclare aujourd'hui – que le monde l'entende – que l'Occident ne sera jamais brisé. Nos valeurs prévaudront. Nos peuples vont prospérer. Et notre civilisation triomphera. Alors, ensemble, combattons tous comme les Polonais – pour la famille, pour la liberté, pour le pays et pour Dieu.

Que Dieu vous bénisse. Que Dieu bénisse le peuple polonais. Que Dieu bénisse nos alliés. Et que Dieu bénisse les Etats-Unis d'Amérique. »

Vidéos

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 30 - 6 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Combattons ensemble pour la famille, pour la liberté, pour le pays et pour Dieu.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 30 - 6 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Emprunter l'amour de Dieu

Tianna Williams   dimanche 8 avril 2018    82

Quel genre d'amour pourrait donc offrir une âme qui puisse faire le poids face à l'Amour Infini Lui-même ? C'est impossible.

. . . Mais comme une mère qui donne à son enfant un peu d'argent pour qu'il puisse payer le bouquet de fleurs qu'il aimerait lui offrir, notre Dieu nous donne son propre amour divin pour nous permettre de l'aimer d'une façon dont nous sommes totalement incapables autrement.

Lire la suite

Le jugement commence par la famille de Dieu

Mark Mallett   samedi 19 mai 2018   0 commentaire   676

Quand j'étais plus jeune, je rêvais d'être chanteur / compositeur, de consacrer ma vie à la musique. Mais cela semblait trop irréaliste et inaccessible. Je me suis donc orienté vers l'ingénierie mécanique — une profession qui payait bien, mais qui était totalement inadaptée à mes dons et à ma nature. Après trois ans, j'ai fait un saut dans le monde de la télévision. Mais mon âme était de plus en plus agitée jusqu'à ce que le Seigneur m'appelle finalement à un ministère laïc à plein temps. Là, j'ai pensé que j'exercerais pendant le reste de mes jours une carrière de chanteur de ballades. Mais Dieu avait d'autres plans.

Lire la suite

Les bases d'une vie apostolique féconde – Homélie pour le 5ème dimanche de Pâques

dimanche 29 avril 2018   0 commentaire   125

En ce temps pascal, nous poursuivons notre méditation sur la façon dont le Seigneur Jésus ressuscité nous guide et répond à nos besoins. La semaine dernière, nous l'avons considéré comme notre berger. Cette semaine nous apprenons la façon dont Il est la vigne et nous sommes les sarments, entièrement dépendants de Lui en toutes choses.

Quand nous considérons sa manière de prendre soin de nous en tant que ses disciples, nous devons préserver le mot « soin » de son acception moderne plutôt sentimentale. Les vrais soins ne consistent pas seulement en des choses agréables telles que fournir de la nourriture et un abri. Parfois, le soin implique des choses difficiles, mais des choses qui sont nécessaires pour nous discipliner et nous purifier afin que nous grandissions et que nous portions plus de fruits. Ainsi, le Seigneur parle d' « émondage » dans ce passage. Bien qu'étant un soin, l'émondage n'est pas souvent agréable, mais c'est un soin approprié. Regardons comment le Seigneur prend soin de nous pour nous aider à être de vrais disciples.

Lire la suite