Chirurgie cosmique


Commentaires (0)

Publié le mardi 20 novembre 2018

Auteur : Mark Mallett

Catégorie : Eschatologie, signes des temps & prophéties

Nombre de consultations : 230

Tornades à Barcelone et dans le sud de la France, la Californie ravagée par le feu, tempête en Italie, nouvelle éruption du volcan de Fuego au Guatemala, effondrement du pont de Gênes ... le prétendu réchauffement climatique ? Ou un appel urgent à la pénitence ? Lors de chacune de ces catastrophes, ce n'est cependant pas Dieu le responsable mais l'homme lui-même (lire Le pire châtiment).

En priant devant le Saint Sacrement, le Seigneur a semblé m'éclairer sur la raison pour laquelle le monde approche d'une purification qui semble à présent irréversible.

Tout au long de l'histoire de Mon Église, il y eut des moments où le Corps du Christ tomba malade. À chacune de ces époques, j'envoyai des remèdes.

Un article de Mark Mallett. Titre original : « The Cosmic Surgery »

Ce qui m'est venu à l'esprit, ce sont ces moments où nous sommes enrhumés ou grippés. Nous buvons alors un bon bol de soupe au poulet, prenons du sirop ou un médicament ainsi qu'un repos bien nécessaire. Il en va de même pour le Corps du Christ, quand celui-ci tombe malade et est atteint d'apathie, de corruption et d'impureté, Dieu envoie en guise de remèdes de saints hommes et de saintes femmes qui témoignent au monde de Jésus, provoquant la conversion et la repentance de nombreux coeurs et même de nations entières. Jésus a inspiré des mouvements et des communautés de charité afin d'apporter la guérison et faire renaître un zèle missionnaire. C'est ainsi que Dieu a restauré l'Église par le passé.

Mais lorsque le cancer se développe dans le corps, ces remèdes ne le guériront pas. Les cellules cancéreuses doivent être retirées.

Et tel est l'état de notre société aujourd'hui. Le cancer du péché a atteint presque toutes les facettes de la société, corrompant la chaîne alimentaire, l'approvisionnement en eau, l'économie, la politique, la science, la médecine, l'environnement, l'éducation et la religion elle-même. Ce cancer s'est insinué dans les fondements mêmes de la culture, et celle-ci ne peut être "guérie" qu'en éliminant complètement ce cancer.

Lorsque la fin de l'univers approchera, l'état des affaires humaines sera totalement défiguré, et il ne cessera de s'aggraver par le prodigieux accroissement de la malice, dans une telle extrémité de débordements et d'excès, que notre temps (IIIè - IVè siècle), qui semble être monté au plus haut point de la malice, peut passer en comparaison de celui-là (XXIè siècle) pour un temps fort doux et pour un âge d'or.

—Lactance, Pères de l'Église : Les Institutions Divines, Livre VII, Chapitre 15

Semer et moissonner

Une partie de la purification résultera de l'action de l'humanité "récoltant ce qu'elle a semé". Nous voyons déjà se dérouler sous nos yeux la conséquence de nos actes. La culture de mort n'a fait qu'affaiblir les populations des pays occidentaux développés, et pire encore, porté atteinte à la dignité de la personne humaine. De l'autre côté, la culture de la cupidité a conduit nos sociétés à n'être motivées par rien d'autre que le profit, ce qui a entraîné un accroissement de la pauvreté, un esclavage au système économique et la destruction de la famille par des forces matérialistes.

Et la perspective d'une guerre dévastatrice continue de se profiler à l'horizon, rendant la "Guerre froide" assez chaleureuse en comparaison.

Macron : « Les démons anciens resurgissent, prêts à accomplir leur oeuvre de chaos et de mort: l'Histoire menace de reprendre son cours tragique »

lefigaro.fr

Mais la purification et la restauration de l'environnement, de la chaîne alimentaire, des sols, des océans et des lacs, des forêts et de l'air que nous respirons est une intervention chirurgicale aux proportions cosmiques. Cela signifie que nombre des systèmes et technologies nuisibles que nous utilisons actuellement pour manipuler, dominer et exploiter la nature doivent être supprimés et que les dommages qu'ils ont causés doivent être guéris. Et cela, Dieu lui-même s'en chargera.

Dieu enverra deux châtiments : l'un sera sous la forme de guerres, révolutions et autres maux ; il aura la terre comme origine [ndt: à quelques exceptions près, toutes les fois où l'on dit "Dieu enverra tel châtiment" il faut le comprendre dans le sens que Dieu permettra, par Son silence, que l'homme lui-même provoque ce châtiment par son refus de se repentir, pas son égoïsme, sa cupidité, la corruption, etc. Malheureusement, il faut parfois ce genre de remède extrême — c'est-à-dire donner un peu plus de liberté à la malice de l'homme — pour briser la nuque raide de l'humanité et provoquer la pénitence. Dans tous les cas ce que Dieu vise n'est pas le salut de nos corps mais celui de nos âmes.]. L'autre sera envoyé depuis le Ciel.

— Anna Maria Taigi, Prophétie catholique, p. 76

En fin de compte, nous devons comprendre cette purification comme quelque chose de bon, et en définitive, un acte de miséricorde. Nous connaissons déjà la fin de l'histoire. Tout comme une femme enceinte connaît la joie qui suivra l'accouchement, elle sait aussi qu'elle doit passer inévitablement par les douleurs de l'enfantement.

Mais ce processus douloureux apporte une vie renouvelée… une Résurrection.

Si Dieu transforme les joies empoisonnées des nations en amertume, s'Il corrompt leurs plaisirs, et s'Il répand des épines le long du chemin de leur émeute, la raison en est qu'Il les aime toujours. Telle est la sainte cruauté du médecin qui, dans les cas extrêmes de maladie, nous fait prendre les médicaments les plus amers et les plus horribles. La plus grande miséricorde de Dieu consiste à ne plus maintenir ces nations en paix les unes avec les autres qui ne demeurent pas en paix avec Lui.

—St. Padre Pio de Pietrelcina

Mark Mallett

Soutenir l'apostolat de Mark Mallett

The Now Word : Reflections on our Times - with Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cet article.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 53 + 11 = ?

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Chirurgie cosmique.

Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 53 + 11 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Le sang de l'Agneau

Michael O'Brien   lundi 17 septembre 2018   3 commentaires   151

Un grand nombre d'hommes à notre époque en sont arrivés à croire au mensonge que Dieu est mort et que la mort triomphe. Comme conséquence de la désintégration de leur monde, ils vivotent ici-bas en sachant à peine comment vivre. Déracinés, blessés et terriblement seuls. Par désespoir, ils se tournent vers la drogue du matérialisme et du plaisir, ou tout ce qui stimule en eux la violence, dans une fuite désespérée pour échapper à une vision intolérable de la vie. Tant de gens ne croient plus en un Dieu bon et ont laissé s'accumuler une énorme aversion envers Lui, un ressentiment qui s'est aggravé suite aux crimes du siècle passé.

Lire la suite

Une des marques de la vraie Église : elle est Sainte

mercredi 7 février 2018   0 commentaire   156

La véritable Église porte des fruits de sainteté et les plus visibles d’entre eux sont ceux de la Charité.

Lire la suite

Justin le juste

Mark Mallett   samedi 9 juin 2018   2 commentaires   192

L'HISTOIRE montre que lorsque des hommes ou des femmes aspirent à la direction d'un pays, ils viennent presque toujours avec une idéologie — et cherchent à s'en aller en laissant derrière eux un héritage. Peu se contentent d'être de simples gestionnaires. Qu'ils soient Vladimir Lénine, Hugo Chavez, Fidel Castro, Margaret Thatcher, Ronald Reagan, Adolf Hitler, Mao Zedong, Donald Trump, Kim Yong-un ou Angela Merkel ; qu'ils soient de gauche ou de droite, athées ou chrétiens, brutaux ou passifs — ils ont l'intention de laisser leur marque dans les livres d'histoire, pour le meilleur ou pour le pire (en pensant toujours que c'est « pour le meilleur », bien sûr). L'ambition peut être une bénédiction ou une malédiction.

Lire la suite