Ceci n'est pas un test


Commentaires (2)

Publié le samedi 8 février 2020

Auteur / source : Mark Mallett

Catégorie : Réflexions sur les signes des temps

« Nous sommes à la veille d'une pandémie mondiale » ?

« Une invasion de criquets pèlerins menace de plonger la Corne de l'Afrique dans la famine, ainsi que le Pakistan, [l'Inde et l'Iran] » ?

« L'économie mondiale est au bord de l'effondrement » ?

« La chute des populations d'insectes menace la nature d'effondrement » ?

« L'ombre d'une nouvelle guerre terrible plane au-dessus de nos nations » ?

« Des partis socialistes [et communistes, ainsi que de l'extrême droite radicale] enregistrent une forte progression dans des pays autrefois démocratiques » ? (Lire aussi ici et ici)

« Des lois totalitaires continuent de piétiner les libertés d'expression et de religion » ?

« L'Église, ébranlée par le scandale et envahie par l'hérésie, est au bord du schisme » ?

Lire le texte original en anglais sur le blog de Mark Mallett

Pour être honnête, ce qui me dérange le plus, ce n'est pas tant de lire ces gros titres dans la presse, que de constater que notre génération est incapable d'interpréter les « signes des temps ». Cela me fait penser à ces faits divers qui nous parlent de ces femmes enceintes qui n'ont pas conscience de leur état de grossesse, qui ne ressentent pas les petits coups de pied de leur bébé et ne conçoivent pas qu'une nouvelle vie grandit en elles, et dès lors, ignorent ce que peuvent être les douleurs de l'enfantement... jusqu'au jour où, prises au dépourvu comme par « un voleur dans la nuit », elles accouchent inopinément dans des toilettes publiques. De la même manière, notre génération a lentement progressé jusqu'à se faire surprendre par les terribles souffrances de l'enfantement. En effet, nous avons presque complètement ignoré les signes, avertissements et symptômes majeurs ; nous nous sommes emmurés dans le déni et l'apathie, laissés endormir par un faux sentiment de sécurité, par le confort, l'argent facile et les divertissements superficiels. Nous continuons d'ignorer les voix prophétiques qui cherchent à nous ouvrir les yeux sur notre réalité, et à nous préparer à l'inévitable. Mais dans notre entêtement et notre orgueil, nous crions : « Je ne suis pas enceinte ! Je prends juste un peu de poids comme tout le monde ! Occupez-vous de vos oignons. Arrêtez de chercher à me faire peur et à me rendre anxieux. Ma vie ne va pas changer. Allez-vous-en ! »

En l'espace de seulement deux générations, le monde a été confronté aux signes les plus consternants et les plus évidents : deux guerres mondiales, des génocides, l'explosion de maladies de toutes sortes, des taux de suicide sans précédent, des familles divisées et des mariages brisés, une épidémie de maladies sexuellement transmissibles, un nombre incalculable de victimes de l'avortement, et à présent, le renversement complet de la loi naturelle et de l'ordre moral. Plus la science et la technologie « progressent », moins nous devenons civilisés. Cette génération ne se dirige pas vers un monde où règnent l'ordre et la paix, mais le désordre et la mort. Tout comme les douleurs de l'enfantement sont le terme naturel de la grossesse, de même le genre de destruction que nous constatons aujourd'hui dans la nature et dans nos sociétés sont l'issue naturelle du péché mortel.

Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur.

Romains 6: 23

Nous aurions toutes les raisons de sombrer dans la dépression et le découragement si Dieu n'existait pas. Les gémissements désespérés des Greta Thunberg et consorts seraient justifiés. L'introduction intentionnelle d'armes de guerre biologiques (lire : Le créateur du US BioWeapons Act affirme que le coronavirus est une arme de guerre biologique), de produits pharmaceutiques nocifs pour la santé et de vaccins destructeurs ; l'empoisonnement délibéré de la chaîne alimentaire, et les principales armes eugéniques que sont l'avortement, la contraception et la stérilisation forcée — dans le seul but de réduire la population mondiale — sembleraient raisonnables pour celui qui suit la "logique" du darwinisme et de l'évolutionnisme. S'il n'existe aucun absolu moral, pourquoi les forts n'élimineraient-ils pas les faibles ?

« Il existe certains rapports selon lesquels certains pays auraient essayé de mettre au point quelque chose comme le Virus Ebola, et cela serait un phénomène pour le moins dangereux... Certains scientifiques dans leurs laboratoires tentent de concevoir certains types d'agents pathogènes qui seraient dirigées contre un groupe ethnique précis de sorte qu'ils pourraient éliminer uniquement certains groupes ethniques et certaines races ; et d'autres préparent certains types d'ingénierie, certains types d'insectes qui peuvent détruire des cultures spécifiques. D'autres s'engagent même dans un terrorisme de type écologique par lequel ils parviendraient à altérer le climat, déclencher des séismes ou des volcans à distance au moyen d'ondes électromagnétiques. »

— Secrétaire à la Défense, William S. Cohen ; 28 avril 1997, 8:45 – Département de la Défense ; www.defense.gov

S'il n'y a pas de Dieu, alors le réseau international des « sociétés secrètes » (la franc-maçonnerie), également qualifié d' « État profond », à l'origine de ces odieux instruments de mort, semblerait n'être qu'un groupe de brillants stratèges cherchant à mener l'humanité vers une conscience supérieure, et la planète vers un niveau de « développement durable ». Après quoi, selon leur agenda, les survivants éclairés et androgynes pourraient inaugurer l'Âge du Verseau, un monde où règneraient la paix et l'harmonie "véritables". Si nous ne sommes que des particules complexes de matière aléatoires ; si l'être humain se résume à n'être qu'un amas de molécules négligeables au sommet de la chaîne alimentaire, alors pourquoi la « loi du plus fort » ne devrait-elle pas prévaloir ?

Mais si Dieu existe, alors ces actes sont intrinsèquement mauvais. Si Dieu existe, cela signifie qu'Il nous a créés. Et s'Il nous a créés, alors Il a établi un ordre. Et si nous, en tant qu'êtres humains, voulons survivre — ou plutôt, prospérer — alors il nous faut revenir à cet ordre. Et c'est la raison pour laquelle Dieu nous a envoyé des milliers de signes et miracles indiscutables, ainsi que des prophètes pour témoigner qu'effectivement « Dieu existe ». C'est la raison pour laquelle Dieu a envoyé la Vierge Marie, à travers plus de 2000 apparitions rapportées à travers le monde au cours des deux derniers siècles : pour nous appeler à revenir vers Jésus, le Sauveur de l'humanité. C'est la raison pour laquelle Dieu a suspendu ma carrière et mes rêves et m'a appelé, ainsi que d'autres personnes, à être des guetteurs qui annoncent — non pas tant l'inévitable autodestruction que l'homme s'est lui-même préparée — que la nouvelle naissance qui suivra.

Chers jeunes, il vous appartient d'être les sentinelles du matin qui annoncent l'arrivée du soleil qui est le Christ ressuscité !

— Pape Saint Jean-Paul II, Message aux jeunes du monde à l'occasion de la XVIIe journée mondiale de la jeunesse de 2002, n° 3 ; (cf. Is 21: 11-12), Vatican.va

Vous savez très bien que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : « Quelle paix ! Quelle tranquillité ! », c'est alors que, tout à coup, la catastrophe s'abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper.

1 Th 5, 2-3

Jésus a parlé d'une future époque où le monde, les nations et les peuples seraient déchirés par d'intenses divisions ; Il nous a annoncé qu'il y aurait d'inhabituelles activités sismiques, des famines à travers plusieurs continents et des épidémies aux quatre coins du monde, qui plongeraient la planète entière dans des tribulations sans précédent. Ce serait « le commencement des douleurs de l'enfantement ». [1] Après quoi, les terribles souffrances provoquées par une persécution universelle menée par un ultime Antéchrist (c'est-à-dire la Passion de l'Église) donneraient naissance à une authentique « ère de paix », dans laquelle les derniers survivants exulteraient de joie en chantant : « Dieu existe ! »

Il y a de cela plusieurs années, j'ai clairement entendu le Seigneur me dire dans mon cœur qu'une grande Tempête telle un ouragan était sur le point de frapper la terre. À mon grand étonnement, je suis tombé très récemment sur ce passage des Écritures :

Voici l'ouragan du Seigneur : sa fureur éclate, la tempête tourbillonne, elle tournoie sur la tête des méchants. La colère du Seigneur ne se détournera pas avant d'avoir agi et réalisé les desseins de son cœur. Dans les derniers jours, vous comprendrez cela clairement.

Jérémie 23: 19-20

Ainsi, l'heure est venue de « comprendre » que les événements en cours aujourd'hui « ne sont pas un test ». Que nous sommes à la fin d'une ère et que nous entrons véritablement dans les souffrances du travail de l'enfantement telles que les a décrites Jésus, de sorte que l'Évangile puisse, enfin, prévaloir jusqu'aux extrémités de la terre.

Cet Évangile du Royaume sera proclamé dans le monde entier ; il y aura là un témoignage pour toutes les nations. Alors viendra la fin.

Mt 24: 14

Oui, vous

Quel est l'intérêt d'écrire tout cela ? En tant que chrétiens, nous disons souvent : « A moins que le monde ne se repente, nous nous dirigeons vers le désastre. » Mais voyez-vous, le « monde » n'a pas besoin de se repentir ; ce sont les individus qui ont à se convertir. Ainsi, cet article aujourd'hui ne s'adresse pas à un groupe abstrait mais à vous qui lisez ces lignes. C'est-à-dire que si vous ne l'avez pas encore fait, il est temps de vous préparer aux douleurs de l'enfantement qui secouent déjà notre monde. La préparation la plus essentielle, la plus importante, consiste à être en « état de grâce ». Elle implique avant tout que vous ne viviez pas dans un état de péché mortel, et si c'est votre cas, que vous vous en détourniez résolument, en allant vous confesser afin de retrouver votre « état de grâce » qui est le don gratuit du salut que Dieu vous fait dans Sa Miséricorde.

Frères et sœurs, il m'est rarement arrivé de parler avec les mots qui suivent, parce que peu de personnes sont en mesure de les digérer : les événements en cours et ceux qui suivront tomberont sur le monde comme un « voleur dans la nuit » ; ils en frapperont certains littéralement par surprise. Des millions de personnes disparaîtront d'un moment à l'autre, en « une fraction de seconde ».

« Beaucoup attendent des calamités, les "événements", mais ne ferez-vous pas partie de ceux qui, devant les catastrophes à venir, seront les premiers à hurler le Nom du Seigneur de peur de mourir ? Ou bien ferez-vous partie de ceux qui resteront calmes et rassureront les autres ? Les événements qui arrivent seront d'une violence extrême, plus grande que celle que vous pouvez imaginer. Beaucoup mourront. Parmi les personnes ici présentes [dans cette salle], beaucoup mourront. Le temps de la miséricorde va bientôt prendre fin. »

— Stanley Villavicencio, Revenu à la Vie - bouleversant témoignage reconnu par l'Eglise Catholique (Ed. Appel du Ciel). Ce Philippin est mort et fut ressuscité le troisième jour par Jésus. Il reçoit depuis ce jour plusieurs messages du Seigneur. (Ajout de Pierre et les Loups)

Et je ne parle pas ici de l'enseignement trompeur au sujet d'un prétendu « enlèvement de l'Église avant les Tribulations ». Si vous voulez comprendre les événements actuels dans le contexte de l'amour de Dieu, lisez La miséricorde à travers le chaos. Ou lisez cet échange entre saint Jean-Paul II et des pèlerins allemands :

« À cause de la gravité de son contenu, de façon à ne pas encourager la puissance mondiale du communisme à perpétrer certains attentats, mes Prédécesseurs dans la Chaire de Pierre ont préféré diplomatiquement retarder son dévoilement [le « troisième secret de Fatima »].
D'un autre côté, il devrait être suffisant pour tous les Chrétiens de retenir ceci fermement : s'il y a un message dans lequel il est dit que les océans inonderont des parties entières de la terre; que, d'un moment à l'autre des millions de personnes périront... il n'y a plus nécessité aucune à désirer vraiment publier ce message secret. Plusieurs désirent connaître seulement par curiosité, ou à cause de leur goût pour le sensationnalisme, mais ils oublient que "savoir" implique pour eux une responsabilité. Il est dangereux de vouloir simplement satisfaire sa curiosité si on est convaincu que nous ne pouvons rien contre une catastrophe qui a été prédite... » À ce moment, le Saint Père montra son Rosaire et dit : « Voici le remède contre de démon ! Priez, priez et ne demandez rien d'autre. Mettez tout dans les mains de la Mère de Dieu ! »

— SAINT JEAN-PAUL II ; en 1981, à Fulda en Allemagne, à des jeunes pèlerins qui lui demandaient pourquoi le Troisième Secret n'avait pas encore été révélé ; touteslespropheties.wordpress.com

Oui, c'est la deuxième chose que vous et moi devons faire personnellement, en plus de mettre de l'ordre dans notre vie spirituelle : assumer la « responsabilité » de ce qui se passe en considérant la dignité dont nous avons été revêtus de par notre participation au sacerdoce royal du Christ, et en nous engageant dans le jeûne et la prière d'intercession et de réparation. Le mal et tous ceux qui œuvrent à son service n'auront pas le dernier mot. Chaque perle que vous égrenez, chaque prière que vous formulez, chaque acte d'intercession et chacun des plus petits sacrifices que vous offrez représentent une victoire de plus, une âme de plus, une défaite de plus sur Satan. Rien ne pourra désormais empêcher les douleurs de l'enfantement, pas plus que la nouvelle naissance qui suivra ; mais nous pouvons contribuer au salut de nombreuses âmes. En cela se trouve l'essence de la lutte en cours.

Les avertissements de nombreux voyants semblent en train de se vérifier, et sur le point de se réaliser. Les racines de la corruption sont désormais bien trop profondes ; presque chaque institution publique est pourrie jusque dans ses fondations parce que les hommes se sont comportés comme si Dieu n'existait pas.

... les fondements de la terre [sont menacés], mais ils sont menacés par notre comportement. Les fondements extérieurs vacillent parce que vacillent les fondements intérieurs, les fondements moraux et religieux, la foi dont découle la droite manière de vivre.

— Pape Benoît XVI, ouverture de l'Assemblée spéciale du Synode des évêques pour le Moyen-Orient, 10 octobre 2010 ; vatican.va

Quand sont ruinées les fondations, que peut faire le juste ?

Psaume 10 (11) : 3

Une chirurgie cosmique est nécessaire. Une purification divine. Comprenez, ce n'est pas seulement parce que Dieu existe, mais parce que Dieu est amour que ces jours [de justice] sont désormais à nos portes :

Si Dieu transforme les joies vénéneuses des nations en amertume, s'Il corrompt leurs plaisirs et s'Il répand des épines sur le chemin de leurs émeutes, la raison en est qu'Il les aime toujours. Là réside la sainte cruauté du Médecin qui, dans les cas extrêmes de maladie, nous administre les médicaments les plus amers et les plus horribles. La plus grande miséricorde de Dieu n'est pas de laisser ces nations rester en paix les unes avec les autres, qui ne sont pas en paix avec Lui.

— Saint Pio de Pietrelcina, My Daily Catholic Bible, p. 1482

Êtes-vous prêt ? Ceci n'est pas un test.

Mark Mallett
This is Not a Test


[1] Mt 24: 8

Cet article m'inspire ...


de la joie
20


de l'encouragement
111


de la perplexité
5


de la tristesse
7


de la peur
5

Accueil du blog Commenter cet article Imprimer

Soutenir le ministère de Mark Mallett

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Commentaire laissé par le

Je suis perplexe parce qu'en lisant cet article je sens que ce qui est mis le plus en valeur c'est le châtiment, la fin des temps et la catastrophe à venir. Je suis d'accord, nous sommes auteurs de bien de désastres (et non Dieu) mais par nos actions (chacun à sa portée) nous pouvons aussi changer les choses avec l'aide de l'Esprit Saint et de la Vierge Marie. Jésus peut toucher et changer les cœurs des hommes. Comment un Dieu qui est Amour et Miséricorde pourrait punir le monde en restant indifférent? Je préfère mettre en valeur les paroles de Jean Paul II, la prière, le chapelet avec Marie, Jésus et notre foi en Lui sont nos armes secrètes. Je crois en notre Sauveur et c'est pour cela que je reste calme au milieu de la tempête. C'est normal que ce qui est écrit dans la Bible s'accomplisse, c'est la parole de Dieu. Cependant, l'Esprit Saint nous apporte la Paix et peu importe ce qui arrive, Dieu est présent et nous n'avons rien à craindre. Il sait ce qu'il faut faire et nous montrera le chemin si nous nous remettons à Lui, C'est ce que m'a appris un prêtre quand en voyant tout le mal autour de moi, je lui ai demandé : "Où est le bien? Pourquoi est-ce que Dieu permet cela?" Et il m'a répondu: " Dieu est là, ce qui arrive c'est que le bien est silencieux et le mal est scandaleux".

Commentaire laissé par le

À l'heure où je lis cet article nous sommes en train de nous préparer pour une énorme tempête qui va se déclencher lendemain de ce samedi où.....où nous allons à la messe.
Puisque ici la messe du dimanche est supprimée purement et simplement.... Nous nous préparons à faire face aux éléments,conscients que Dieu rappelle dans Sa Puissance Ses Lois, et que nous ne nous tournions pas simplement vers Lui pour demander du secours mais d'abord pour L'aimer.... Je n'ai personnellement jamais vécu une telle chose du moins de cette ampleur..... C'est une tempête gigantesque qui s'abat sur mon petit pays.

À l'heure où d'aucuns commencent seulement à ce soucier en regardant les nouvelles, combien ont ils conscience que ce déferlement des élément à travers le monde est bel et bien un de ces signes annonciateurs ainsi qu'il est révélé dans les Écritures.

J'ai fait un rapprochement entre La Passion du Christ dont j'ai vu par hasard un extrait hier, pour me rendre compte qu'Il a vraiment subi tous les péchés du monde dans leur plus pure ignominie..,...

Comment est-il possible encore aujourd'hui de nier le rapprochement de la fin des Temps, tel qu'il a par exemple été révélé à Ste Catherine Emmerich ?
Pour ma part, je me sens d'une petitesse incroyable ,dans la faiblesse de mon âme....
D'aucuns pensent que plus que jamais le Sacrement de Réconciliation,tant ignoré, ainsi que le Sacrement de la Communion, sont autant de rapprochement du Christ Sauveur.

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Champs obligatoires

@
Pour recevoir les avis de réponse à votre commentaire si vous avez coché l'option correspondante ci-dessous.

Etre informé des prochains commentaires déposés sur cet article ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 5 + 2 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Ceci n'est pas un test.

Champs obligatoires

@
Votre adresse e-mail sera transmise au destinataire. Celle-ci ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
@
L'adresse e-mail du destinataire ne sera pas conservée et nous n'en ferons aucun autre usage.
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 5 + 2 = ?

Articles similaires

Lire un article au hasard

Quand les divisions deviennent inévitables

Mark Mallett   jeudi 6 juin 2019   1 commentaire   partager

La division est-elle toujours une mauvaise chose ?

Jésus a prié pour que tous nous « soyons un ». [1] Il semblerait donc, à première vue, que la division est une chose terrible. En effet, nous voyons tout autour de nous quels sont les fruits d'un monde fracturé, tandis que très vite les échanges civilisés se désagrègent, que le racisme réapparaît et que les individus et les nations se polarisent de plus en plus face à de nouvelles menaces de violence (et la montée de l'extrême droite en Europe, ndt). Il y a un esprit de révolution dans l'air, un esprit de révolte. Celui-ci se présente comme un esprit bon, tolérant et juste, mais en réalité, c'est l'esprit de l'Antéchrist parce qu'il rejette la vérité (et Jésus a dit : « Je suis la vérité »). Cet esprit vise à renverser tout l'ordre politique et religieux. C'est précisément ce qui avait été annoncé par Pie IX, et que nous voyons aujourd'hui tout autour de nous...

Lire la suite

Synode sur l'Amazonie - Des idoles Pachamama jetées dans le Tibre : les prophéties s'accomplissent

Daniel O'Connor   vendredi 25 octobre 2019   3 commentaires   partager

Si vous êtes catholique et que vous ne ressentez pas un frisson de joie lorsque vous entendez parler d'idoles païennes saisies dans le sanctuaire d'une église catholique et jetées dans un fleuve, il pourrait être utile de vérifier si votre tête est correctement fixée sur vos épaules (ou, du moins, vous assurer que vous n'êtes pas trop à l'étroit dans vos pompes). (Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle ou cet article en anglais)

Lire la suite

Le politiquement correct et la grande apostasie

Mark Mallett   lundi 1 octobre 2018   0 commentaire   partager

Une grande confusion se propagera et beaucoup marcheront tels des aveugles guidant d'autres aveugles. Restez avec Jésus. Le poison des fausses doctrines contaminera beaucoup de Mes pauvres enfants... — Message de Notre Dame à Pedro Regis, 24 septembre 2019

Que se passe-t-il dans l'Église catholique ces jours-ci où nous entendons des évêques commencer à prêcher un faux évangile ?

Le politiquement correct s'est tellement implanté et répandu dans notre société, que bien des hommes et des femmes ne semblent plus capables de penser par eux-mêmes. Lorsqu'ils sont confrontés à la question de discerner ce qui est bien de ce qui est mal, le désir de "ne pas blesser" l'emporte souvent sur celui de la vérité, de la justice et du bon sens, au point où même les plus fortes volontés s'effondrent face à la peur de se retrouver exclus ou ridiculisés.

Lire la suite